bandeau_cartotete2.jpg

Références

  • Brassac Ch., Le Ber F., 2005, « Inscription spatiale d’une activité cognitive collective de représentation de l’espace », Intellectica 41-42, 181-200.
  • Breux S., Loiseau H., Reuchamps M., 2010, « Apports et potentialités de l’utilisation de la carte mentale en science politique », TRANSEO, 2-3, mai 2010.
  • Chapon P-M., Beuret C., Bolomier C., Choisy  P. et Zambernardi S., 2010, « Cartes mentales et représentations spatiales de résidants en MARPA : un outil d’aide à l’implantation de nouvelles structures d’hébergement ? », Norois, 216, 57-66.
  • Depeau S., Ramadier T. (dir.), 2011, Se déplacer pour se situer : Places en jeu, enjeux de classes, Presses Univ. de Rennes, Coll. Géographie sociale.
  • Dernat S., Johany F., Lardon S., 2016, « Identifying choremes in mental maps to better understand socio-spatial representations », Cybergeo : European Journal of Geography, Systems, Modelling, Geostatistics, document 800.
  • Dernat S., Bronner A-C., Depeau S., Dias P., Lardon S. & Ramadier T. (dir), 2018, Représentations socio-cognitives de l’espace géographique. Réseau Cartotête, Actes des journées d’études de Strasbourg, 10-11 avril 2017, Clermont-Ferrand, Cartotête, e-book. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01934636/document
  • Dias P., Ramadier Th., 2017, « Relations sociales et cartographie cognitive. Les points de référence comme noyau central des représentations spatiales », Les Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, 4, 116, 319-349.
  • Dias P., 2016, Les représentations spatiales de la ville et les mobilités quotidiennes au prisme des positions sociales : Une approche socio-cognitive des ségrégations socio-spatiales, Thèse de Psychologie, Université de Strasbourg.
  • Downs R.M., Stea D., 1977, Maps in minds : Reflections on cognitives mappings, New York, Harper and Row.
  • Felonneau M-L., 1994, « Les étudiants et leurs territoires. La cartographie cognitive comme instrument de mesure de l'appropriation spatiale », Revue française de sociologie, 35/4, 533-559.
  • Fleur G., 2014, « Carte à la une : la carte mentale par le jeu pour comprendre l’espace vécu par des adolescents », Géoconfluences, rubrique Cartes à la une.
  • Ghisalberti A., 2014, « Le capital spatial face à la représentation : la Unity Map des groupes minoritaires à New York », EspaceTemps.net, Traverses, 17 mai 2014.
  • Goffman E., 1991, Les cadres de l’expérience, Paris, éd. de Minuit.
  • Guinchard Ch., In/Vu à Besançon, 2016, Département de sociologie, Univ. Franche-Comté. https://rfmv.fr/numeros/1/articles/invu-a-besancon/Invu-a-Besancon.pdf
  • Hall E. T., 1966, La dimension cachée, Paris, éd. de Minuit.
  • Haas V., 2004, « Les cartes cognitives : un outil pour étudier la ville sous ses dimensions socio-historiques et affectives », Bulletin de psychologie, 474, 621-633.
  • Joliveau Th., 2010, « La géographie et la géomatique au crible de la néogéographie », Tracés : Revue de Sciences Humaines, ENS Édition, H-S-10, 227-239.
  • Kitchin R-M., 1994, « Cognitive Maps: What are they and why study them ? », Journal of Environmental Psychology, 14, 1-19.
  • Lord S., Després  C., 2012, « Vieillir dans la ville étalée : enjeux, éléments de solution et défis de mise en œuvre », in Negron-Poblete P, Séguin A-M (dir.), Vieillissement et enjeux d’aménagement. Regards a différentes échelles, Laval, Presses de l’Université Laval, 117-154.
  • Lynch K., 1976, L'image de la cité, Paris, Dunod.
  • Muis A-S., 2016, « Psychogéographie et carte des émotions, un apport à l’analyse du territoire ? », Carnets de géographes 9 [Online].
  • Noucher M., 2014, « Du capital spatial au capital social des cartes participatives », EspacesTemps.net, 17 mai 2014.
  • Passel S., 2017, Actions collaboratives pour la santé des habitants,Workbook, Londres, ISTE éditions.
  • Prampolini R., Rimondi D., 2013, Friendly Landscape. La costruzione sociale del paesaggio, Milan, éd. FrancoAngeli.
  • Ramadier Th., Bronner A.-C., 2006, « Knowledge of the environmental and spatial cognition: JRS as a technique for improving comparisons between social groups », Environment and Planning B: Planning and Design, 33, 285-299.
  • Ramadier Th., Depeau S., 2010, « Approche méthodologique (JRS) et développementale de la représentation de l’espace urbain quotidien de l’enfant », in Danic I., David O., Depeau S. (dir.), Enfants et jeunes dans les espaces du quotidien, Rennes, Presses Univ. de Rennes, 61-74.
  • Ramadier Th., 2017, Texte d’intention aux  2èmes Journées Cartotête, Strasbourg.
  • Thibaud J-P., 2003, « La parole du public en marche », in Moser G. & Weiss K. (dir.), Milieux de vie : Aspects de la relation à l’environnement, Paris, Armand Colin, 113-138.
  • Tremblay P., Cordeau G., Kaczorwoski J., 1993, « La peur du crime et ses paradoxes : cartes mentales, écologie criminelle et sentiment d'insécurité », Revue canadienne de criminologie, 35, 1, 1-18.
  • Tricot A., 2016, « Le recueil des données subjectives en géographie : expérimentation méthodologique d’une démarche nommée “Enquête Gulliver” à la croisée de la cartographie participative et des cartes mentales. Intérêts, limites et perspectives », in Colloque Collecter et produire des données pour la recherche en SHS, Fréjus, 15-18 nov. 2016.
  • Verguet C., 2007, « La part de fantômatique dans les représentations de l'espace urbain », in Fourcade M.-Blanche, Patrimoine et patrimonialisation : entre le matériel et l'immatériel, Laval, Presses Université de Laval, 209-228.
  • Verguet C., 2011, « Temporalités et repères temporels dans la représentation d'un espace urbain », in Morisset L.K. & Breton M-È., La ville : phénomène de représentation, Québec, Presses de l’Université du Québec, 169-195.
Personnes connectées : 1